« La Revue de Lausanne » renaît au théâtre Boulimie

« La Revue de Lausanne » renaît au théâtre Boulimie

Dès le 3 novembre 2018, le Théâtre Boulimie accueille « M3 – La Nouvelle Revue de Lausanne » pour un nombre de dates indéfinies. Sous l’impulsion de Blaise Bersinger et une belle brochette d’artistes, le spectacle promet rires et merveilles.

Cela fait des lustres que tout Lausanne, sa banlieue, son canton, son pays, son Europe, son monde et même son univers attendaient ça! En effet, « M3 – La Nouvelle Revue de Lausanne » est de retour, ou a été créée, les versions diffèrent. Bref, l’année 2018 aura été la bonne et le spectacle sera à l’affiche dès le 3 novembre 2018 au théâtre Boulimie à Lausanne ! Selon le succès, qui sera clairement au rendez-vous, la pièce pourrait être prolongée.

Kaya Güner et Frédéric Gérard avec les jeunes

Lancée sous l’impulsion de l’humoriste lausannois Blaise Bersinger, la revue réunit une belle brochette d’artistes: Florance Annoni, Laura Guerrero, Simon Romand, Kaya Güner et Frédéric Gérard. Ces deux derniers, directeurs du Boulimie, se sont autos-invités dans le spectacle fait par des (bien plus) jeunes. « Non ce n’est pas vrai, sourit l’instigateur du projet. Ils viennent avec plaisir et sont un atout pour nous et notre spectacle. Ils auront des rôles plus ou moins importants durant le show ». Outre ces comédiens, plusieurs autres personnalités du monde humoristique romand feront leur apparition (pas toujours) pour la partie Stand-Up : Nathanael Rochat, Yoann Provenzano, Charles Nouveau et Alexandre Kominek.

L’idée de cette (re)naissance est arrivée, il faut l’avouer, allez il faut le faire, il faut le révéler… Du bout du lac Léman, à Gen… Genève, pour être précis. « Nous avons fait des apparitions dans la revue, détaille celui qui se manifeste dans « Mauvaise Langue » sur la RTS. Et à force, nous nous sommes demandé pourquoi il n’y en avait pas à Lausanne. Des gens ont dit « ça serait bien d’en refaire une là-bas » et c’est tombé sur nous. Je pensais qu’on allait avoir le temps avec une prévision pour 2019 ou 2020, mais voilà, tout est allé si vite que nous sommes devant le fait accompli. Mais tout va bien. » Ou presque.

Lara Gut, Valon Behrami et Fernand Melgar au cœur du spectacle

Après trois semaines de répétitions intenses, le spectacle semble prêt pour la première qui aura lieu le 31 octobre. « Il y a des contres-temps, comme pour chaque événement. Nous avons un léger problème avec la scène, qui arrivera avec un peu de retard, mais ce n’est pas grave », rigole jaune l’auteur de « Peinture sur chevaux ».

Pour rappel, une revue (théâtre) est, selon le magique site « fourre-tout » wikipedia, un genre théâtral qui associe musique, danse et sketches qui font la satire de personnes contemporaines, de l’actualité ou de la littérature. Cette définition résume assez bien le scénario de l’heure et demie de spectacle. Plusieurs « stars » bien connues passeront à la casserole comme Lara Gut, Valon Behrami, Fernand Melgar et… On arrête là, on vous laisse la surprise.

Le crowdfunding, un succès

Pour mener à bien l’aventure, l’équipe, emmenée par un Blaise Bersinger de feu, motivé et enjoué, a entrepris un crowdfunding. Celui-ci, bien mis en évidence, grâce à la plume et aux vidéos de l’artiste, a été un succès. Grâce à celui-ci et les 16’387 francs récoltés (objectif 16k), une vraie bande-son a vu le jour avec des compositeurs, des musiciens professionnels et même un studio tout aussi professionnel. Tout a été « Revue » pour que le spectacle soit grandiose.

Plus d’information: Le site du théâtre Boulimie

La billetterie: Pour acheter un précieux sésame

« M3 – La Nouvelle Revue de Lausanne », du 3 novembre au 8 décembre 2018

« C’est une très bonne idée d’avoir une nouvelle scène à Lausanne »

« C’est une très bonne idée d’avoir une nouvelle scène à Lausanne »

L’artiste vénézuélienne aux multiples facettes, Johanna Hernandez, sera aux commandes de « Classic+ » tous les dimanches au nouveau Café-Théâtre « Les Faux-Nez ». La charmante jeune femme de 35 ans a accepté de répondre à nos questions. Malgré un français récité parfaitement par la violoniste de talent, nous avons préféré l’interviewer en espagnol pour ressentir au maximum les émotions, toujours mieux exprimées dans sa langue maternelle.

Johanna, quelle histoire de vie vous avez. Pouvez-vous résumer votre parcours de manière courte ?

(Rires) ça va être difficile. J’ai étudié le violon après le piano, jusqu’en 2003 au Venezuela. Nous avons la chance d’avoir dans ce pays un système où les petits apprennent la musique grâce au réseau national d’orchestres d’enfants fondé en 1975 par José Antonio Abreu. Celui-ci permet à tous les enfants de pouvoir toucher à cet art. Après plus de quarante ans, nous récoltons enfin les fruits avec plusieurs musiciens de renom vénézuéliens comme Gustavo Dudamel, qui dirige l’Orchestre philarmonique de Los Angeles.

J’ai été admise à l’Académie Tibor-Varga après plusieurs auditions

Personnellement, 2003 aura été une année charnière pour moi. J’ai, en effet, rencontré Gyula Stuller, premier violon de l’Orchestre de chambre de Lausanne et l’envie est née d’étudier ailleurs qu’à Caracas (NDLR : elle est née à Valencia, ville située à environ 150 km à l’ouest de la capitale). C’est comme ça que j’ai été admise à l’Académie Tibor-Varga de Sion après plusieurs auditions.

Et l’aventure en Suisse débute…

… Oui, j’ai tout d’abord étudié à cette Académie comme violoniste, mais ensuite, j’ai voulu aller plus loin, car j’aime diriger. Je me suis naturellement tournée vers les Hautes Ecoles de Musique de Lausanne et de Lucerne afin d’apprendre la direction d’orchestre et des chœurs. J’ai également étudié le chant lyrique.

Et durant ces années d’études, vous ne chômez pas avec plusieurs mandats avec des groupes, mais aussi en tant que directrice…

… C’est exact, j’ai aligné les projets en tant que violoniste dans plusieurs groupes, et au fil du temps, j’ai dirigé plusieurs chœurs. Actuellement, j’ai plusieurs mandats : les Choeurs de Rivaz-St-Saphorin, Amérique Latine en Chœur, le Chœur paroissial de Cerniat (FR) et le Chœur d’adultes et de jeunes d’Arzier-Le Muids. Je suis également premier violon de l’ensemble Tango Sensations.

Je vais animer tous les dimanches « Classic + » au café-théâtre « Les Faux-Nez »

De plus, vous venez de rejoindre l’aventure des « Faux-nez », mythique café-théâtre lausannois, qui va revivre sous l’égide d’Oscar Rodriguez, qu’est ce que vous allez faire ?

Je vais animer tous les dimanches « Classic + » au Théâtre. Le fond sera sur musique classique, mais au vu du symbole, nous aurons également du tango, de la poésie, du folklore du monde métier ou encore du jazz. Des artistes tels que Dominique Tille, Jean-Paul Favre et Gàbor Barta seront, au moins une fois, présents le dimanche dans le sous-sol du Restaurant Osteria Bolgheri.

Pourquoi avoir rejoint ce projet ?

Je trouve que c’est une très bonne idée d’avoir une nouvelle scène à Lausanne. La musique est importante, essentielle. Oscar Rodriguez m’a motivé à rejoindre le projet et j’espère voir beaucoup de monde dans la salle. Je me réjouis de commencer cette nouvelle aventure, dont le premier spectacle aura lieu dimanche 16 septembre.

https://lesfauxnez.ch/agenda/

J-1 avant la 10 ème édition de PEOPLE IN THE CITY

J-1 avant la 10 ème édition de PEOPLE IN THE CITY

Une programmation audacieuse
Pour sa 10ème édition, PEOPLE IN THE CITY sort le grand jeu avec le mardi 31 juillet à la Halle Solstis. Gerd Janson, Jan Blomqvist, Atish, Perel, Massimiliano Pagliara et Mojonnet seront aux commandes. Devant 2000 personnes, Gerd Janson, l’allemand réputé pour être un des meilleurs sélecteurs du moment, sera la tête d’affiche du DAY 1. « Gerd fait l’unanimité sur les dancefloors. Ses sets sont indéniablement uniques par leurs éclectismes et leurs fraîcheurs. C’était une évidence pour nous de le faire clôturer lors du premier jour » se confie Tony D’A, un des co-fondateurs du festival.

Une performance rare pour célébrer la fête nationale
Les organisateurs ont réussi un gros coup en réunissant deux mastodontes issus de la scène suisse. Luciano et Sonja Moonear proposeront un collaboration quasi inédite avec un b2b de 4 heures. « Un set peut nous marquer à tout jamais. Et lorsqu’on ajoute un second artiste derrière les platines, c’est potentiellement un moment unique qui se déroule devant nos yeux et nos oreilles. Le back-to-back est une chose merveilleuse. Les sets solo passent, mais la rencontre derrière les platines de deux icônes apportant chacune leur propre identité musicale et se poussant en dehors de leurs limites respectives peut faire
entrer une performance dans la légende. » se confie Thierry Namer, le programmateur et cofondateur du festival. Pour compléter ce DAY 2, honneur aux artistes suisses. Adolpho & Franky, Kūn et Masaya b2b La Forêt se joindront à la fête pour faire danser le tout Lausanne.

Calendrier complet :

Mardi 31 juillet : People In The City DAY 1
Halle Solstis, Lausanne

14h-02h
Gerd Janson (Running Back – DE)
Jan Blomqvist live (Still Vor Talent – DE)
Atish (Manjumasi Record – USA)
Perel (DFA Records – DE)
Massimiliano Pagliara (Rush Hour – IT)
Mojonnet (Folklor – CH)

Mercredi 1 août : People In The City DAY 2
Halle Solstis, Lausanne

12h-00h
Luciano b2b Sonja Moonear extended set
Masaya b2b La Forêt (Chapter24 – Audio – CH)
Adolpho & Franky (Folklor – CH)
Kūn (Atttitude Nocturne – CH)

Prix :
DAY 1 : 25.- + taxes en prélocation / 35.- sur place
DAY 2 : 20.- + taxes en prélocation / 30.- sur place
COMBO (Day 1 + Day 2) 43.- + taxes en prélocation

Prélocations disponibles sur www.petzi.ch

Accès et informations pratiques: www.peopleinthecity.ch

« Vue Sur La Mer »

« Vue Sur La Mer »

Pour fêter ses 20 ans et après plusieurs années de collaborations avec d’autres compagnies, les musiciens de Boulouris 5 piaffent tels des adolescents de revenir  à leur formation première : le quintette. Tels les interprètes en herbe qu’ils étaient en 1998, ils désirent, pour leur anniversaire, dévorer de nouvelles partitions, arranger les musiques qui les touchent et composer sur mesure.

 

Le concert sera fait de musiques originales diverses, qui sont toutes en lien avec « la mer ». Cette mer qui lie les cinq musiciens par leurs origines respectives et par une première escale fondatrice à Boulouris/commune du sud de la France) sur les rives de laquelle le quintette regardait l’horizon vers cette Argentine qui a donné l’accent à leurs premières harmonies. Les mers, amphithéâtres de la diversité culturelle sont à l’origine de la richesse de  leurs musiques.

 

Le répertoire créé pour l’occasion

 

Ils interprèteront ainsi des œuvres originales composées et arrangées par les deux compositeurs du groupe, Ignacio Lamas et Jean-Samuel Racine ainsi que les arrangements inattendus, des découvertes  sud-américaines des nouveaux tanguéristes et quelques morceaux de Piazzolla qu’ils n’ont encore jamais joués. Et comme on n’a pas tous les jours vingt ans des amis du quintette, Lee Maddeford, Antoine Auberson, Benoît Moreau et Daniel Perrin, ont composé pour l’occasion.

 

La forme du spectacle

 

Un concert-spectacle engagé, à l’image des cinq personnalités du quintette, dont la narration suit le fil des notes dans une dramaturgie développée sur cette scène et cet espace poétique que leur offre le Théâtre du Jorat par l’univers de la chorégraphie Youngsoon Cho Jacquet et celui du dramaturge Christophe Jacquet. Deux visions qui  les portent dans cette envie fondatrice de sortir du cadre du concert, les faisant parfois quitter sans complexe leurs rôles de musiciens, sans se prendre pour ce qu’ils ne sont pas. Simplement parce qu’ils aiment se raconter des histoires et emmener le public avec eux.

                                                                                   

Distribution        Musiques et arrangements  
Violon Stéphanie Joseph  Jean-Samuel Racine, Ignacio Lamas,
Clarinette    Jean-Samuel Racine Benoît Moreau, Lee Maddeford,
Clarinette basse Anne Gillot  Daniel Perrin, Antoine Auberson,
Guitare Ignacio Lamas     Anne Gillot
Contrebasse  Jocelyne Rudasigwa  
Mise en scène Youngsoon Cho Jacquet   
Dramaturge Christophe Jacquet  

 

 

Tout public. Durée 1h20

 

(Article: Pascal Ventura)

 

 

Boulouris 5  présente

Spectacle musical « Vue Sur La Mer »

Vendredi 7 septembre 2018 – 20h

Théâtre du Jorat – Mézières

 

Sam Frank Blunier

Sam Frank Blunier

Sam Frank Blunier est sans aucun doute et avant tout un esprit libre.

Il défend une chanson française contemporaine, d’une belle écriture ciselée, servie par des mélodies accrocheuses et mise en valeur par une production originale et inspirée.
Nouvelle série de 5 albums, nouveau projet : The Five Album Concept.
Poésie, esprit blues, espaces électro, voyages, guitares sauvages ou mélodiques. Les mots et les images sont forts, se mêlent aux sons et allument des foyers insoupçonnés…
Sam Frank Blunier, tour à tour compositeur, poète, auteur et interprète est entouré de musiciens et de créateurs talentueux : Pierre-André Aebischer – guitares, compositions et production, Blaise Magnenat, batteries et Philippe Martin, basse.
Les artistes vont à la rencontre de la scène et du public avec finesse, intelligence et des textes en français qui font mouche.
Après le premier album de la série  « Il fait beau », ce collectif d’inséparables nous livre un 2ème album intitulé  « des filles ». 
Ce dernier est fait de chansons fortes et intemporelles, tour à tour drôles, délicates ou intenses.
L’album, sorti en 2017 en Suisse, a été mixé à Bruxelles aux studios ICP par Phil Delire.

Sam Frank Blunier en concert live, samedi 17 mars 2018 à 20h au CPO Lausanne.

Pascal Ventura

Pascal Ventura

 

Pascal Ventura

Auteur-compositeur-interprète autodidacte. Profession coiffeur. Pascal Ventura compte plus de quarante-cinq ans de carrière de Figaro.

Aujourd’hui encore, l’envie d’embellir la femme à travers l’art de la coiffure l’enthousiasme et le motive à poursuivre sa route.
Toutes ces années de travail lui ont permis d’acquérir une précieuse expérience professionnelle, dont bénéficie sa très fidèle clientèle. Les médias et le show-business font également appel à ses services.
Installés à l’Avenue de la Gare à Lausanne, Pascal Ventura et son team œuvrent avec passion afin de révéler aux femmes et aux hommes qui leur font confiance la beauté qui est en eux.
La musique est entrée dans sa vie dès la petite enfance. Son père, couturier, était un excellent violoniste et pianiste. Tous les jours à la maison, il jouait les musiques de Chaplin et d’Aznavour qui ont nourri l’esprit du jeune fils fasciné par ces mélodies.
Depuis plusieurs années,  Il chante souvent ses propres chansons pour soutenir les nombreuses associations ou fondations dont il est le parrain artistique, afin de récolter les fonds nécessaires à l’entraide des personnes atteintes de handicap ou en difficulté. Ses concerts attirent un très large public généreux et fidèle,qui contribue également au service des nobles causes à travers la musique. Il est aujourd’hui également un interprète  régulier des chansons de Charles Aznavour.